Disparaître est un film documentaire indépendant qui s’intéresse aux moyens pour chacun d’entre nous de reprendre le contrôle  de sa vie privée en ligne.

Résumé

Pas un jour ne passe sans une mauvaise nouvelle concernant nos données personnelles : profils Facebook revendus pour manipuler une élection, vol de millions  de mots de passe mis aux enchères par des pirates sur le darknet, harcèlement numérique en meute, acteurs de la société civile et  journalistes pris pour cible aux quatre coins du monde etc.

Dans le dernier documentaire, Nothing to Hide, il y avait une volonté de montrer aux sceptiques que leurs données personnelles avaient de la valeur et que se rassurer derrière la formule « je n’ai rien à  cacher » pouvait conduire à de surprenantes déconvenues. Lors des nombreuses projections-débats du documentaire, une question est revenue avec insistance :

« Comment reprendre le contrôle de notre vie privée en ligne ? »

Il est difficile de donner une réponse générale à cette question, chacun d’entre nous fait face à des besoins de protection spécifiques, qui dépendent de notre condition, notre activité professionnelle, des informations auxquelles nous avons accès...

Le documentaire se penchera sur des besoins concrets en matière de vie privée  : hygiène numérique au quotidien, alternatives aux GAFAMs (Google,  Apple, Facebook, Amazon, Microsoft), logiciels libres, moyens de réduire  son exposition face aux risques de harcèlement et de piratage.  À travers ses différents protagonistes, Disparaître abordera également des principes de protection pour les profils à risques : activistes, avocats, entrepreneurs, médecins, journalistes, lanceurs d’alerte etc.

Comment se connecter sur internet en toute discrétion ? Comment communiquer de manière confidentielle ? Comment vivre sous le radar en  cas d’urgence?

Dans une société connectée, défendre notre vie privée en ligne  implique d’être capable de protéger a minima nos données personnelles.  C’est l’objectif de Disparaître ; aider les personnes à mettre en place des stratégies graduées d’auto-défense digitale.

Projet

Ce nouveau film est une réponse à la précédente sortie de Nothing to Hide (2017) qui a connu un engouement assez important avant même sa sortie. Ce dernier s’intéressait aux formes modernes de la surveillance (surveillance  privée des GAFAM, agences de renseignement type NSA). Aujourd'hui, Disparaître va encore plus loin et interroge la viabilité d’une société démocratique dans laquelle les citoyens consentaient à renoncer à leur vie privée.

Grâce à ses nombreux donateurs le film avait pû être mis en ligne sous une licence libre, sous-titré dans de nombreuses langues, diffusé lors de projections-débats organisés dans 15 pays et il y a même eu organisation de projections-débat aux Parlements européens et à l’Assemblée Nationale en pleine discussion sur les lois relatives à la protection des données personnelles.

Une vie privée spécifique à chacun, nécessaire pour tous

Que l’on partage un ordinateur en famille, que l’on fasse des  recherches en ligne sur une maladie grave ou que l’on travaille à la  publication de documents d’intérêt public avec une source, les mesures à  prendre pour protéger sa vie privée sont évidemment très différentes.

Des protagonistes aux profils différents

Disparaître suivra l’histoire de protagonistes qui font face à des risques croissants :

  • des profils à risque modéré - à l’image de la plupart d’entre nous -.
  • des journalistes d’investigation qui doivent sécuriser leurs communications.
  • des lanceurs d’alerte qui doivent préserver leur anonymat.
  • des dissidents essayant de disparaître dans des régimes autoritaires.

"Stratégies de résistance"

À travers chacune de ces histoires, Disparaître explorera des principes qui permettent de protéger ses données en ligne:

  • la réduction d’informations disponibles
  • la compartimentation des données (cloisonnement pour éviter la contagion)
  • l’art de « se cacher en plein jour » (disparaître dans la foule)
  • le chiffrement des données et des communications
  • la gestion d’identité (…)

Le parti-pris du documentaire est que les principes sont plus importants que la protection technique des données. Toutefois, nous présenterons certains programmes et technologies importantes:

  • les VPN, et le fameux navigateur « anonyme » Tor
  • des solutions "libres" et "open-source"
  • des techniques de chiffrement
  • des messageries, des logiciels et des systèmes d’exploitation sécurisés.

Au-delà de la sécurisation des individus, l’objectif but de Disparaître est d’aider au développement d’une conscience collective pour participer à faire d’internet un espace libre, commun et solidaire.

Rappel :

  • la sécurité informatique absolue des données n’existe pas.
  • la protection des données est un processus qui a pour objectif une diminution et une priorisation des risques.
  • la protection des données rend la surveillance plus chère et des espaces de liberté possibles.

Pourquoi on t-ils besoin de vous ?

  • Le tournage est déja lancé, cependant il reste à tourner la seconde partie du documentaire : les histoires des protagonistes et une dizaine d'interviews.  Certains personnages sont à risque, ce qui demande du temps et de la  précaution. Plusieurs protagonistes rencontrés vivent hors d'Europe.
  • La post-production : montage, graphisme, mix audio et étalonnage. L'infographie représentera une part importante de la post-production.
  • Les réalisateurs on l'ambition de présenter le film dans des rencontres internationales pour qu'il soit disponible à grande échelle.
  • L’objectif est de monter une version longue (90 min) en anglais, français et allemand et une version TV classique (50 min).
  • Pour rester indépendant dans la production du documentaire, les réalisateurs souhaitent avancer le plus loin possible avant de trouver un diffuseur ou distributeur.
  • À terme, l'objectif est une mise en ligne sous licence Creative Commons.

Soutenir le projet

Vous pouvez aisément faire un don qui aidera à payer la production du documentaire, en plus vous recevrez des contreparties fort sympathiques en fonction de ce que vous donner et grâce à un soutien de la part de ProtonMail vous pouvez obtenir un an d'abonnement au service de VPN ou de Mail en contrepartie !


Enfin, n'hésitez surtout pas à partagez la campagne autour de vous !